Les chefs-d’oeuvre néolithiques de Roumanie

Ganditorul-de-la-Hamangia

The “sitting woman” and the “thinker” of Hamangia. National History and Archaeology Museum, Constanta, Romania

Lors d’un voyage de l’Association en Roumanie (2004), les trente participants furent subjugués par l’art néolithique, tel que présenté dans les différents musées. Mais leur surprise fut à son comble quand ils apprirent, de la bouche même des directeurs de ces institutions, qu’à ce jour aucune exposition d’ampleur suffisante n’avait permis à leur pays de révéler ces trésors au public occidental.

De retour en Suisse, encore sous le coup de cette découverte, le Comité de l’Association formula l’intention suivante : tendre la main aux collègues roumains et réaliser avec eux l’exposition tant attendue.

Mais ce projet ambitieux, véritable défi, se heurta à des difficultés de toutes sortes, qu’il fallut surmonter l’une après l’autre, à mesure qu’elles se présentaient. Heureusement, le résultat fut à la hauteur des espérances : le gouvernement roumain mettait à disposition, avec un minimum de conditions, plus de 1000 objets, provenant de 21 institutions différentes, dont la statuette du Penseur, emblème national (accompagné pour la première fois de son pendant féminin).

Restait la question du lieu d’exposition. L’Association aurait voulu Genève, mais le Musée d’art et d’histoire ne pouvait entrer en matière, pour raison de programmation principalement. Ce fut alors Peter Kaiser, directeur de l’Historisches Museum d’Olten (canton de Soleure), qui se proposa. Cette solution n’était pas incongrue, le musée en question abritant en permanence la plus grande collection néolithique de Suisse.

Pour le transport de ces précieuses antiquités, l’armée roumaine mit à disposition un avion cargo, qui reçut l’autorisation d’atterrir sur l’aéroport militaire d’Emmen.

L’exposition Steinzeitkunst. Frühe Kulturen aus Rumänien fut inaugurée le 2 juin 2008 par Pascal Couchepin, Président de la Confédération. Elle lui plut tellement, qu’il informa aussitôt ses collègues du Conseil fédéral et sut les convaincre de faire halte à Olten lors de leur traditionnelle « course d’école », programmée pour le 3 juillet suivant.

L’Association avait ouvert la voie. Deux autres expositions sur le même thème ont suivi de peu, l’une à Rome, l’autre à New York.

Cratère à volutes, Apulie, P. de Copenhague 4223, 340-330 av. J.C.

Cratère à volutes, Apulie, P. de Copenhague 4223, 340-330 av. J.C.

HR_0076_+-mah_geneve_photo_andre_longchamp

Oenochoé à figures rouges, Apulie, P. d’Ascoli-Satriano, 340-320 av. J.-C.

Vase anthropomorphe représentant un homme aux membres malformés, Corinthe, 600-570 av. J.-C.

Vase anthropomorphe représentant un homme aux membres malformés, Corinthe, 600-570 av. J.-C.